Ussy sur Marne, le pâtis

Ussy sur Marne, le pâtis

jeudi 7 avril 2016

Photos Eglise

Bas-côté de l'église depuis la petite chapelle

Stations 10 et 14 du Chemin de Croix (1863)


"Le Christ montrant ses plaies à ses Apôtres" ou
"l'Incrédulité de Saint Thomas"
Peinture de CLERET de 1822 (Huile sur toile 2,68 m x 1,88 m)
Restaurée en 1993/1994 par Duc - Ateliers (Montménard-77)
Figure sous le n° 22 à l'Inventaire de 1905 sous le titre
"Le Christ montrant ses plaies"




« Porte des Morts »
A l’époque où le cimetière entourait l’église, on entrait le cercueil par la porte principale et on le sortait par une porte située dans la nef.

Cette porte donnait un accès direct dans le cimetière.

Jusqu’en 1853, la rue de Changis était à la hauteur de cette porte qui a été découverte (en 1993) lors des travaux de rénovation  du côté Sud de l’Eglise

En 1853, le cimetière a été supprimé et la rue a été abaissée.
« Considérant que depuis dix ans, aucune inhumation n’ayant eu lieu dans l’ancien cimetière qui entoure l’église d’Ussy, que le terrain de ce cimetière est plus élevé que les rues qui l’entourent, que cette élévation de terrain gêne la circulation dans les rues, toutes très étroites [Le conseil municipal d’Ussy] demande à être autorisé à faire enlever au profit de la commune, toutes ces terres jusqu’à complet nivellement du sol du cimetière avec les rues qui l’entourent, sans nuire toutefois à la solidité des fondations de l’église et en ne contribuant qu’à son assainissement »  -extrait des délibérations du Conseil municipal de la Commune d’Ussy le 15 Mars 1853, délibérations envoyées à la Sous-Préfecture de Meaux pour approbation (1)
(1) archives départementales de seine et marne, cote 4 OP 478 / 1
 Paule Savane – Mai 2011 – Association pour la Sauvegarde d’Ussy  

Nef basilicale depuis la tribune (XIè siècle)
Nef vue du chœur

Détail du pied de l'ostensoir ci-dessous (non entreposé à l'Eglise de Ussy)


Pierre tombale du XVIè siècle (1586 ou 1590)
Ci-git le corps...du nommé Jacques Touffe (ou é) marchand tonnelier et huchier...du Faubourg Saint Nicolas de Meaux, lequel est décédé le XXème jour de MARS MILLE MILLE CINQ CENT QUATRE VINGT SIX (DIX ?). Priez Dieu pour lui.


Saint Authaire et ses trois célèbres fils 
Adon, Dadon et Radon
Fondateurs de trois Abbayes, créateurs d’un important lieu de vie en Brie
Sur le vitrail (XIXème) ci-dessus, seuls Adon et Dadon sont représentés
on ignore pourquoi Radon ne figure pas